Webcam gay : les plus chaudes du net !

web cam gay

Les live show gay ont le vent en poupe sur Internet et ça ne date pas d’hier ! On trouve de nombreux mec gay en ligne pour passer un moment sexy. Si certaines plateformes sont gratuites, d’autres en revanche fonctionnent avec un système de crédits (ou tokens) : plus vous voulez voir des shows, faire de la cam to cam avec un beau mec gay, plus vous devrez mettre la main au portefeuille. Les vrais sites de sex cam gay sont évalués par notre équipe pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend de l’autre côté de la cam. Alors, à force de scruter la toile, on a bien sûr nos petits favoris. Voici quel site choisir et surtout ce que vous pourrez y faire :

Im Live

On y trouve des milliers de modèles, hétéro et gay ainsi que des couples.

On aime :

  • Le système de filtres : « guy alone » par exemple pour trouver rapidement un mec chaud en 2 clics
  • Le mode cam2cam pour partager le plaisir !
  • Les 20 secondes d’essai gratuites : Im Live est payant mais heureusement vous pouvez d’abord entrer en session privée et vérifier que le modèle correspond à vos attentes avant que vos crédits ne commencent à s’écouler.
  • 1$ la minute, dommage par contre que ça ne soit pas dégressif

Pour tester Im Live c’est par là !

Cameraboys

Un site bien fait, facile à naviguer pour trouver votre mec gay dispo en quelques secondes. C’est un site uniquement dédié aux web cam gay donc il y a du choix et vous ne rencontrerez que des mecs qui comme vous cherchent à se faire plaisir en ligne. Il y a aussi des couples si vous êtes plutôt du genre voyeur, ça peut vous plaire.

On aime :

  • La montée de testostérone à la vue de toutes ces queues c’est jouissif
  • Les sessions publiques : pas pour les petits joueurs, les mecs s’exhibent en direct depuis leur cam
  • Les live show car tout est en direct
  • Les différentes options dispo comme « garçons à la cam » ou « cam couple gai » histoire que chacun trouve son bonheur
  • Les pornstars car oui, on en trouve sur Cameraboys, c’est plus cher mais par contre, effet garanti
  • Les tarifs dégressifs

Pour tester Cameraboys c’est ici !

Hunk Privates

Assez similaire à Cameraboys, vous pouvez profiter d’une offre découverte à 1€ pour 5 min de web cam gay, autant vous dire qu’il suffit de créer plusieurs comptes pour vous faire une idée du site pour une bouchée de pain. On aime :

  • Les cam sexe 100% gay, pas d’hétéro ici !
  • Les filtres : âge, origine, silhouette… pour trouver votre mâle idéal
  • Les webcams HD !

Pour tester Hunk Privates cliquez là

Flirt4free

Un grand classique de la cam gay et des chat web cam de manière générale, vous ne pouvez pas passer à côté de ce site si populaire. C’est l’un des sites les plus chauds de la toile, on y trouve des modèles amateurs et pros, tous répertoriés selon leurs performances. Que vous cherchier du latino, du black bien monté, des fétichistes, du sexe anal ou autre : ça ne sera pas difficile.

On aime :

  • Les fonctions de sexe interactifs : la réalité virtuelle à son meilleur pour des web cam gay vraiment chaudes
  • Les one-to-one ou à plusieurs selon vos envies car plus on est de fous plus on s’amuse.
  • Les fanclubs de vos boys favoris
  • Les Awards pour distinguer les meilleurs performeurs

Rejoignez Flirt4Free gratuitement ici

Chaturbate

Qui n’en a pas entendu parlé ? Bien sûr c’est un incontournable du sexe en ligne, et en plus il est gratuit. C’est plutôt un site pour les exhib’, disons qu’à la différence des autres vous pourrez moins facilement formuler vos demandes. Par contre, vous pouvez mater des kilomètres de queues sans débourser un centime et vous palucher autant que nécessaire. La qualité des vidéos est aléatoire mais il y en a tellement qu’on serait dur de ne pas l’ovationner un minimum.

On aime :

  • Les centaines et les centaines de web cam gay en direct disponibles gratuitement
  • Les amateurs de cyber-sexe et leurs univers sans tabou
  • Les potentielles rencontres qu’on peut y faire. C’est le site n°1 du porno amateur sur internet !

Pour découvrir Chaturbate, c’est ici.