Sex cams : comment réagir face au chantage ?

chantage sex cams

Ce type d’arnaque est très courant dans le monde des sites de tchats pour adultes. Tous ces sites permettent d’échanger avec des inconnus par l’intermédiaire de webcams. Seul inconvénient : difficile de juger de l’honnêteté de la personne qui se trouve de l’autre côté de l’écran.

Le déroulement de l’arnaque à la sex cam

Vous vous êtes inscrit sur un site de rencontre en live cam et vous faites la connaissance d’une personne avec laquelle la confiance s’installe facilement à force de petits mots doux, de compliments et autres éléments de séduction. La discussion devient de plus en plus intime et votre interlocuteur (ou interlocutrice) vous propose d’utiliser les services de cam2cam proposés sur la plateforme de sex cams sur laquelle vous tchater. C’est à ce moment là que vous devenez vulnérable.

Les escrocs en profitent pour capturer le flux vidéo de ces échanges pendant lesquels vous pourriez être amené à vous exhiber par exemple. A partir du moment où vous acceptez l’échange via votre webcam, la discussion prend souvent une tournure plus intime, plus physique. Si votre interlocuteur essaie de vous arnaquer, il ou elle n’hésitera pas à vous dire « j’enlève le bas si tu me montres ton sexe », etc.

Comment savoir si cette cam est un scam ?

Malheureusement, on s’en rend compte trop tard mais certains éléments peuvent éveiller vos soupçons. Si c’est le cas, coupez immédiatement votre vidéo. Les messages que vous adressent les escros sont bien souvent bourrés de fautes d’orthographe (ex : « t’es mor » ou « je vé tou dire a ton patron »). Ce type de chantage est courant sur les sites de sex cams où les hackers arrivent bien souvent à retrouver votre identité. Une fois qu’ils ont des enregistrements vidéo compromettant pour votre vie privée, ils vous feront chanter, ou plutôt : ils vont vous plumer !

Les conséquences d’une arnaque à la sex cam

Une fois pris au piège, de nombreux clients se voient contraints de verser des sommes d’argent parfois exorbitantes pour éviter l’humiliation d’une vidéo qui pourrait être envoyée à leur patron, leurs collègues de travail, leur famille, etc. ou tout simplement diffusée sur Youtube. C’est certain, ce type de contenu peut porter atteinte à votre réputation. Ce que vous faites sur les sites de cam sexe ne regarde que vous.

En général, les sommes d’argent demandées doivent être versées par mandat-cash sur des comptes localisés bien souvent en Côte d’Ivoire.

Comment réagir ?

Tout d’abord, n’envoyez pas d’argent car cela ne réglera rien. C’est un cercle vicieux, ce n’est pas parce que vous vous acquittez d’une première somme que votre agresseur va supprimer les vidéos qu’il a de vous. Vous êtes sa poule aux d’œufs d’or, ces escrocs n’ont aucun remord à exercer ce type d’abus de faiblesse à répétition.

Coupez tous contact, ne répondez pas par email : c’est un chemin d’accès vers votre vie privée.

Réglez le plus vite possible vos paramètres de confidentialité sur vos autres réseaux (Facebook par exemple).

Signalez l’escroquerie aux services de police via l’adresse : www.internet-signalement.gouv.fr

Pour plus d’information sur ce sujet, lisez aussi notre article sur les arnaques à la sexcam et les solutions pour vous prémunir de ce type d’escroquerie sans avoir à faire une croix sur le plaisir de ces sites coquins !